Cheveux

Les poudres ayurvédiques : des alliées pour les cheveux

Les poudres ayurvédiques sont des soins redoutables pour les cheveux, elles ont la capacité d’embellir, assainir ou soigner les cheveux et le cuir chevelu mais aussi de gainer, donner du volume, activer la pousse, luter contre l’alopécie, les pellicules… bref, une vraie aubaine pour les cheveux et ce qui est magique c’est qu’un bon nombre d’entre elles sont lavantes et vont donc servir de 2 en 1 : shampoing et soin.

Sur instagram, je vous avais posté le résultat de mon masque aux poudres ayurvédiques et j’ai reçu beaucoup de messages pour me demander le détail de cette routine, alors dans cette article je vais vous décrire le déroulement d’une routine capillaire « type » faite avec des poudres ayurvédiques : j’ai utilisé un mélange tout prêt de 3 poudres qui sont l’amla, la reetha et la shikakai, 3 poudres que j’apprécie énormément ( plus de détails sur les propriétés de chacune à la fin de l’article ).
Mais vous pouvez bien évidemment utiliser une seule poudre ou mélanger des poudres ayurvédiques de votre choix.

Ma routine aux poudres ayurvédiques

1. Démêlage

Je commence par brosser mes cheveux à l’aide d’une brosse en bois, ce n’est pas quelque chose que je fais systématiquement mais je le fais toujours avant de faire une routine avec des poudres ou des argiles car ça me permet de répartir plus facilement le mélange et ça permet au soin d’agir parfaitement sans être gêné par de gros nœuds.
Pour le démêlage, je vous conseille de toujours commencer par les pointes et remonter au fur et à mesure, ça évite la casse.
Si vous avez de gros nœuds, je vous conseille de les séparer délicatement avec les doigts : commencez par masser délicatement le nœud puis séparez le toujours délicatement .

2. Préparation du Shampoing / Soin

Pour ma longueur ( carré long ) j’utilise environ :

Ce mélange de poudres permet de laver les cheveux grâce à la reetha et à la shikakai.

Il faut mélanger le tout et former une pâte homogène (ni trop liquide ni trop épaisse), vous pouvez y ajouter 2 gouttes d’huiles essentielles si vous n’êtes ni enceinte ni allaitante ( l’odeur de la reetha n’est vraiment pas agréable mais s’en va quand les cheveux sont secs ).
Le yaourt et la compote vont apporter de l’hydratation, les poudres étant asséchantes je vous conseille toujours de mettre des agents hydratants dans vos mélanges ( sirop d’agave, miel, gel d’aloe vera…) surtout si vous avez les cheveux secs, vous pouvez aussi y mettre un masque ou un après shampoing du commerce.
Je vous déconseille par contre de mettre de l’huile végétale car ça va créer une barrière et réduire l’effet du masque/shampoing. L’huile végétale est à mettre en fin de la routine de coiffage.

( plus de détails sur la différence ente la nutrition (huiles) et l’hydratattion dans mon article ici )

Les poudres ayurvédiques : des alliées pour les cheveux

3. Application

Je mouille mes cheveux et je les essore avec une serviette, j’applique ensuite le mélange sur tous mes cheveux ainsi que mon cuir chevelu et je laisse poser le mélange sous une charlotte lavable ( achetée chez @macabanedulavable ) environ 40 minutes.
Je laisse tout ce temps pour apporter le maximum d’hydratation mais quelques minutes suffisent pour laver les cheveux.

4. Rinçage

Je rince abondamment mes cheveux. C’est la partie que je préfère le moins, car le rinçage me prend du temps (plusieurs minutes) et les poudres s’accrochent beaucoup aux cheveux et si je ne rince pas suffisamment ça me laisse des traces de poudres.
Pour les cheveux lisses, les résidus partent lors du brossage à sec mais pour les personnes aux cheveux bouclés, il n y a pas de brossage à sec donc un très bon rinçage est fortement conseillé.

Les poudres ayurvédiques étant assez asséchantes, je pose un peu d’après-shampoing sur les longueurs pour les démêler facilement (j’utilise une brosse type Denman brush ou Tangle teezer pour faciliter le travail ).
J’ai utilisé l’après-shampoing hydratation de chez Lavera ( l’après-shampoing Centifolia est encore plus canon  ).

Je fini par rincer à l’eau froide. Ce jour là, n’ayant pas de vinaigre de cidre sous la main, je n’avais pas fait de rinçage acide mais habituellement quand je fais un masque aux poudres je termine toujours avec un rinçage avec une eau vinaigrée pour bien refermer les écailles des cheveux et leur apporter plus de brillance ( 500ml eau + 1 c.s de vinaigre).

5. Coiffage

Après le rinçage je n’essore jamais mes cheveux à l’aide d’une serviette mais j’enlève uniquement l’excédant d’eau avec mes mains, j’applique ensuite mes produits coiffants sur cheveux bien trempés et ça change tout, vous devriez tester si vous ne le faites pas déjà.

Ce jour là, j’avais utilisé le même après-shampoing Lavera en tant que produit coiffant.
Oui oui on peut totalement faire ça. La composition du soin sans rinçage et de l’AS (après-shampoing) sont très similaires, donc vous pouvez totalement essayer vos AS pour vous coiffer et peut-être trouver une pépite qui conviendrait parfaitement à vos cheveux.
Personnellement, j’adore celui de Lavera : un super rapport qualité/prix, par contre il faut y aller molo sur le dosage au risque de poisser les cheveux.

Si vous avez les cheveux lisses et/ou qui s’alourdissent et poissent rapidement, vous pouvez sauter l’étape du produit coiffant « crème » ou utiliser plutôt un gel ou gelée de coiffage : du gel d’aloé vera ou du gel de lin maison (recette ici) mais aussi la gelée boost curl de chez les secrets de loly qui est mon produit coiffant préféré (livraison offerte en insérant le code NINATURELLE (en majuscules) lors de l’inscription, valable pour toute première commande )

J’applique mon produit coiffant sur mes longueurs en commençant par les pointes, ensuite je scrunche* mes cheveux pour bien former les boucles et leur redonner du ressort.
Inutile si vous avez des boucles très serrées de nature ou que vous souhaitez les garder lisses, si vous avez les cheveux lisses/ondulés de nature.

Les poudres ayurvédiques : des alliées pour les cheveux

J’enlève l’excédant d’eau avec la serviette en microfibres de bambou de chez Les tendances d’Emma ( ne jamais utiliser de serviette en coton car ça crée des frisottis, si vous n’avez pas de serviette en microfibres de bambou prenez un t-shirt, ça fera l’affaire)

Je fini ensuite par mettre une pompe d’huile végétale de jojoba ( ou huile de brocoli ) sur les longueurs en scrunchant pour sceller l’hydratation ( pareil si vous avez des boucles très serrées, où que vous ne voulez pas apporter de mouvements aux cheveux, appliquez l’huile juste en passant les mains aplaties dessus avec les doigts bien serrés « praying method »).

6. Plopping et séchage

Comme à chaque fois je fais ensuite un plopping* sur mes cheveux à l’aide d’un t-shirt à manches longues. Le plopping me réussit très bien, il permet aux boucles de ne pas gonfler d’un coup et créer trop de frisottis. Je laisse poser environ 20 à 30 minutes sur les cheveux.

plopping
illustration réalisée par @stemklw

Je sèche enfin mes cheveux, comme 80% du temps avec un sèche-cheveux muni d’un diffuseur à air tiède/froid. Si je ne le fais pas mes cheveux sont tout raplala, ça me donne quelques frisottis mais j’ai plus de volume et je préfère vraiment ce résultat. Mais vous pouvez totalement laisser sécher vos cheveux à l’air libre.

Si vous avez les cheveux courts, le plopping ne va pas forcément vous convenir.
Si vous avez une nature lisse et que vous ne voulez pas apporter de mouvements ni de volume à vos cheveux, vous pouvez passer l’étape de plopping et de séchage au diffuseur.

Le résultat

Comme à chaque fois mes cheveux en ressortent toujours très beaux après un soin ayurvédique : légers, doux, brillants, plus de volume et boucles bien rebondies. J’adore j’adore j’adore !!!

Pour ceux qui me suivent sur instagram, je vous avais montré le résultat ici, sinon voici le résultat en images :

Les poudres ayurvédiques : des alliées pour les cheveux

Les poudres ayurvédiques : des alliées pour les cheveux

Les poudres ayurvédiques pour quel type de cheveux

Les poudres ayurvédiques sont parfaites pour tous les types de cheveux, il ne faut juste pas lésiner sur l’ajout d’agents hydratants si vous avez les cheveux secs / bouclés/ frisés …

Il faut aussi noter que la routine décrite ci dessus est valable pour tous les types de cheveux, il faut juste adapter les produits coiffants et leur dosage et pour les cheveux lisses, zapper les étapes scrunching / plopping et diffuseur si vous ne souhaitez pas donner du mouvement aux cheveux et que vous souhaitez les garder lisses.

D’autres recettes de masques qui peuvent vous intéresser : MASQUE CAPILLAIRE COUP D’ÉCLAT ARGILE ET SPIRULINEShampoing 2 en 1 à la poudre de reetha

Propriétés des poudres ayurvédiques

Amla : Riche en vitamines A et C, elle favorise la pousse des cheveux, prévient de la chute des cheveux, les embellit, les gaine, les renforce et les rend plus forts. Elle aide aussi à lutter contre les démangeaisons capillaires et lutte contre les cheveux blancs précoces. Enfin, elle facilite la coloration des cheveux pour des teintes foncées  : elle permet une meilleur adhésion des poudres colorantes aux cheveux.

Shikakai : Naturellement riche en saponines, cette poudre  permet de nettoyer en douceur les cheveux et le cuir chevelu tel un shampoing, sans mousser. Cette poudre est également réputée pour favoriser la pousse des cheveux, mais aussi pour  leur donner un aspect brillant et un toucher soyeux. Il faut noter que cette poudre a tendance à foncer les cheveux.

Reetha ( ritha ou aritha ) : Très riche en saponines végétales, elle permet de nettoyer et embellir la chevelure. Elle est connue pour assainir le cuir chevelu et lutter contre les pellicules. Contrairement aux poudres d’amla et de shikakai cette poudre ne fonce pas les cheveux par contre elle a une odeur désagréable mais qui s’en va heureusement une fois les cheveux secs.

D’autres poudres que j’ai testé et que je vous conseille :

Sidr : Permet de nettoyer en douceur, permet de fixer les coloration végétales, embellit et gaine la fibre capillaire, apaise les démangeaisons et lutte contre les pellicules, ne colore pas les cheveux.

Kachur Sugandhi :  permet de donner du volume, fortifier les cheveux, stimuler la pousse et apaiser le cuir chevelu. Elle ne fonce pas les cheveux clairs. Son odeur est très agréablement fraîche et épicée et laisse la chevelure délicatement parfumée.

Bon de réduction :
Sur Mademoiselle Bio, vous avez 5 euro avec mon mail de parrainage ninaturelle@gmail.com qu’il faut insérer lors de l’inscription ( il faut que le panier soit vide pour pouvoir être parrainé.e) #affilié

Voili voilou,

N’hésitez pas à venir me suivre sur instagram où je partage plus d’astuces et conseils sur les cheveux et les soins au naturel.

Et si vous ne voulez rater aucun article, abonnez-vous au blog .

Pleins de bisous

Ninaturellement

Les poudres ayurvédiques pour

12 réflexions au sujet de « Les poudres ayurvédiques : des alliées pour les cheveux »

  1. Encore une fois un super article très intéressant.. juste une petite question : à quelle fréquence faire ce type de soin ?

    1. Merci beaucoup. Bonne question. Je vais la rajouter dans l’article .. max une fois pas semaine pas plus sinon ca sera trop assechant. Ensuite c’est quand on a le temps.

  2. Est-il vrai que l’eau de rinçage au vinaigre de cidre n’est pas conseillée pour les cheveux de faible porosité ?

    1. Hello. Tout a fait. Car les écailles sont deja fermées et ca les ferme encore plus donc si on.compte faire un soin après il ne prend pas. Mais dans lz casou le soin est fait avant je ne vois aucune contre indication. Les miennes sont a faible porosité pourtant quand je le fais apres les soins mes cheveux sont tres brillants et doux. Après chaque chevelire est différente il faut se mettre en tête quil y a la théorie mais que dans la pratique les cheveux répondent parfoiz différemment

Laisser un commentaire